|

Charles Baudelaire, Élévation (1857)

1 Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées, Leave a comment on line 1 1
2 Des montagnes, des bois, des nuages, des mers, Leave a comment on line 2 1
3 Par delà le soleil, par delà les éthers, Leave a comment on line 3 1
4 Par delà les confins des sphères étoilées, Leave a comment on line 4 1

5 Mon esprit, tu te meus avec agilité, Leave a comment on line 5 1
6 Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l’onde, Leave a comment on line 6 1
7 Tu sillonnes gaiement l’immensité profonde Leave a comment on line 7 1
8 Avec une indicible et mâle volupté. Leave a comment on line 8 1

9 Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides; Leave a comment on line 9 1
10 Va te purifier dans l’air supérieur, Leave a comment on line 10 1
11 Et bois, comme une pure et divine liqueur, Leave a comment on line 11 1
12 Le feu clair qui remplit les espaces limpides. Leave a comment on line 12 1

13 Derrière les ennuis et les vastes chagrins Leave a comment on line 13 1
14 Qui chargent de leur poids l’existence brumeuse, Leave a comment on line 14 1
15 Heureux celui qui peut d’une aile vigoureuse Leave a comment on line 15 1
16 S’élancer vers les champs lumineux et sereins; Leave a comment on line 16 1

17 Celui dont les pensers, comme des alouettes, Leave a comment on line 17 1
18 Vers les cieux le matin prennent un libre essor, Leave a comment on line 18 1
19 — Qui plane sur la vie, et comprend sans effort Leave a comment on line 19 1
20 Le langage des fleurs et des choses muettes! Leave a comment on line 20 1

21 Leave a comment on line 21 0

Page 3

Source: http://web.colby.edu/provocativetexts/charles-baudelaire-elevation/